MmeLaure Olga Gondjout invite les acteurs politiques à une prise de conscience

laure-olga-gondjout-appelle-au-calme-et-a-la-retenue

Son Excellence Mgr Basile MVE ENGONE , Sdb , Archevêque de libreville lors de la cérémomie de la présentation des voeux au Président de la République s’exprimait ainsi:   « Nous devons apprendre à servir le Gabon, et non à nous servir du Gabon. Nous devons prendre conscience que nous appartenons à un même pays, et que personne n’a un pays de rechange. Nous devons tout au Gabon, et nous devons le lui rendre. C’est aussi Gabon d’abord. Chaque Gabonais doit mettre ses compétences à la disposition du développement du Gabon. ». Ces paroles de grande portée relevait en filigrane un ensemble de crises vécus ou constatés par les confessions religieuses.  Madame  Laure Olga Gondjout, médiateur de la République , il ya 24 heures a lancé un appel au ressaisissement partant du constant suivant: « A l’approche de la date fatidique d’un scrutin majeur, le climat dans lequel se prépare cette échéance, exige calme, responsabilité et sérénité. Nous devons, tous et toutes, redevenir des experts de la paix pour prévenir avec sagesse toute crise ».

Cette initiative de Mme la médiatrice de la République vise à rechercher des solutions en ce temps de crise en vue de rétablir la paix sociale. Aussi délarait-elle: «J’ai pris l’initiative d’entreprendre une mission de consultation auprès de nombreux acteurs de la classe politique, de la société civile, d’autres forces vives de la Nation et du corps diplomatique. »

Cette mission consultative vise  d’abord la capitale, qui concentre la majorité des crises constatées jusque-là au Gabon. A savoir : crise morale, sociale, économique et politique a souligné le Médiateur de la République.  Mme la médiatrice de la République  a fait le constat suivant:« Le discours politique a atteint une virulence ahurissante, la haine de l’autre a remplacé le débat démocratique. Prononcé de vive voix par les acteurs politiques ou par presse interposée. Et rien aujourd’hui n’augure que ce discours baissera en intensité à l’approche des échéances électorales politiques majeures. C’est une course dont la finalité est de construire un mur épais et infranchissable entre les Gabonais et les Gabonaises, pourtant enfants d’un même pays. »

Pour Mme la médiatrice de la République , les symptômes d’une crise morale qui touche aussi le Gabon sont largement patents. Le Gabon semble devenir à son tour, une source d’inquiétudes graves pour les pays frères et la communauté internationale. Selon elle: « il devient donc impératif pour chacun, de prendre la mesure de la situation de notre pays » et de ce fait a interrogé les acteurs politiques : « Quel Gabon voulez-vous laisser à la postérité ? Celui du chaos ou celui l’ordre et de la Paix ? »

Gardant l’ultime conviction que les Gabonais éprouvent encore un amour sincère pour leur patrie, elle a ainsi fondé l’espoir que son message soit assimilé et qu’il ne soit jamais trop tard pour le Gabon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s