Libre propos: « Basile Mvé Engone, une autre Tour de Pise ? » S’interrogeait l’éditorialiste du Journal « La Loupe « dans sa parution du 10 Janvier 2017

Mgr MVE au palais

Pour la paix de raison et de foi.
Il nous souvient que le Journal « La Loupe », dans sa livraison du 10 Janvier 2017, au numéro 310 fixait le cap, par modestie peut-être, dans ce que l’Archevêque de Libreville prenait fait et cause pour les clans. Question importante cependant, dans l’éditorial de « La Loupe » : Basile Mvé Engone, une autre Tour de Pise ?
Si rien ne stipule que la procédure devait être respectée, rien non plus n’a été envisagé pour que celle-ci ne fût point respectée. Les vœux aux autorités républicaines sont d’un programme incessant, et à la limite protocolaire. De son autorité investie, la nature d’un refus d’obtempérer aurait lésé, beaucoup moins l’autorité publique ou administrative, et beaucoup plus les congrégations aussi hautement représentées par l’Archevêque de Libreville. Évidemment, sans passion pour un clan, Basile Mvé Engone aura offert un gage de qualité morale, en nature pour l’humanisme intégral. En consultation nécessaire, son discours confortait la teneur édificatrice de l’équité voulue, au milieu de tant de repérages dont se meuvent les parties. A son corps défendant, l’Archevêque a posé les bases d’une démarche, un appel au présent agissant, une invite à dépasser l’impasse. Ces vœux, républicains s’il le faut à l’opposé de ce qui se fait à la Saint-Sylvestre, se déroulent en un lieu prévu à cet effet : La Présidence de la République. Pour cela, nous sommes convaincus que « un lieu et donc une logique du lieu » fonde la nécessité d’un discours porteur.
Aussi, à l’occasion de la présentation des vœux de nouvel an à Ali Bongo et son épouse, l’Archevêque de Libreville portait la voix des confessions religieuses, unanimement converties à la sagesse du « vivre – ensemble », dans un Gabon en mal de pondération démocratique. L’essor fût-il d’un « dialogue franc et sincère renforcerait l’État de droit…de justice…et de paix », favorable au « développement du Gabon ». Certain de l’intérêt que cela apporte à la nation, les confessions religieuses, par la voix de Basile Mvé Engone, n’auront fait qu’entériner la volonté des gens et peuples, volonté de raison et de foi. C’est d’autant plus important que ce discours suscite une large adhésion du peuple de Dieu, car rien n’est comparable à la dimension du juste, à la dignité de la paix.
Pour éviter l’instrumentalisation de l’intérêt démocratique, et pour profiter du pouvoir des mots aux injonctions pacifiques, particulièrement libellés par l’archevêque de Libreville à l’occasion des vœux de nouvel an à Ali Bongo et son épouse, il est encore possible voire à la raison suffisante, de croire que l’exercice de la religiosité offre à certains la compétence d’ancrage à plus d’humanisme, où l’homme devient chaque jour plus humain, et où la société devient chaque jour plus civilisée. C’est cela l’oracle de la justice et de la paix. Dans le désir de la justice et de la paix, point de démocratie à géométrie variable. La paix ne doit être galvaudée, pas plus au mépris de toutes les circonstances appelant à l’unité de la nation. L’invective serait d’atteler la charrette du vivre-ensemble à un clan ou à un autre.
La place publique à juste titre est la représentation républicaine, la Présidence de la République, pour exprimer, réitérer et entériner les modalités de la justice et de la paix tant voulues, et non encore obtenues. Vivement que Mgr Basile Mvé Engone ait profité de cette tribune, et qu’il en profite encore pour exhorter les dignes fils de la nation à l’exemplarité, au motif ardent d’une paix de raison et de foi.

Dieudonné Ekouma Asseko , Professeur de philosophie  et Consultant de la presse catholique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s