MESSAGE DE LA CONFERENCE EPISCOPALE DU GABON 

 

La Conférence des évêques du Gabon s’est réuni au foyer de charité Notre Dame du Rosaire de Libreville du lundi 17 au 21 Janvier 2017 en Assemblée plénière ordinaire sous l’égide de son président Son Excellence Mgr Mathieu MADEGA LEBOUAKEHAN, Evêque de Mouila, Président de la Conférence Episcopale, 1er Vice-Président du Symposium des Conférences Episcopales d’Afrique et de Madagascar. Cette conférence qui comprend cinq diocèses et Vicariat apostoique  a vu pour son Assemblée Pleniere ordinaire la participation de tous les ordinaires de lieu desquels : Mgr Basile MVE-ENGONE, Archevêque   de Libreville et administrateur apostolique du diocèse de Franceville, Mgr Jean-Vincent ONDO-EYENE, Evêque d’Oyem, Vice-Président de la Conférence Episcopale du Gabon, Mgr Eusébius Chinekezi OGBONA MANAGWU, Evêque de Port-Gentil,  Mgr Joseph Laurent KOERBER, Vicaire Apostolique de Makokou,  Mgr Dominique BONNET, Evêque émérite de Mouila.  

Dans une adresse unanime les évêques du gabon ont écrit  à tous les croyants du gabon,  aux hommes et aux femmes de bonne volonté avec comme ritornello, une salutation du Christ ressuscité et une invitation  à la non violence. Nous publions ici le dit message:

Aux Confessions religieuses, 
Aux Hommes et Femmes de bonne volonté,
« Le Christ est notre paixen sa personne, il a tué la haine »(Cf. Ep 2, 13.16)
1. La situation actuelle du Gabon, notre pays, est encore très préoccupante; et elle interpelle tout le monde. C’est pourquoi, Nous, Archevêque et Evêques de l’Eglise catholique au Gabon, réunis en Session ordinaire de notre Conférence Episcopale, vous adressons le présent message après ceux des années précédentes, particulièrement ceux de janvier, juillet et septembre 2016. Soyez donc très attentifs ! Soyez courageux, montrez-vous hommes, montrez vous femmes! (Cf. 1 R 2, 2b).
La paix soit avec vous! Tous ensemble, disons non à la violence ! 
2. Comme l’affirme le Concile Vatican II, toute l’Eglise Catholique est étroitement solidaire avec l’ensemble de la famille humaine, car « Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur.»(Gaudium et Spes, 1).
3. Après la dernière Assemblée Spéciale du Synode des évêques sur l’Afrique, dans son Exhortation Apostolique, le Pape Benoît XVI Nous dit : « L’engagement de l’Afrique pour le Seigneur Jésus-Christ est un trésor précieux que je confie, en ce début de troisième millénaire, aux Évêques, aux prêtres, aux diacres permanents, aux personnes consacrées, aux catéchistes et aux laïcs de ce cher continent (…). Cette mission porte l’Afrique à approfondir la vocation chrétienne. Elle l’invite à vivre, au nom de Jésus, la réconciliation entre les personnes et les communautés, et à promouvoir pour tous la paix et la justice dans la vérité. » (Africae Munus, 1).
La paix soit avec vous! Tous ensemble, disons non à la violence!
4. Au Gabon, pour Nous aussi, « le Seigneur Jésus-Christ est un trésor précieux». Nous avons l’obligation d’approfondir notre vocation chrétienne d’une part, et d’autre part, au nom de Jésus, nous devons vivre la réconciliation et « promouvoir pour tous : la paix et la justice dans la vérité ».
La paix soit avec vous! Tous ensemble, disons non à la violence!
  5. A cet effet, le thème de Notre Session, « Oecuménisme et Dialogue inter-religieux au Gabon aujourd’hui », qui sera traité pour l’Afrique Centrale à Yaoundé en juillet prochain, arrive au bon moment. Par l’Oecuménisme, l’Eglise recherche l’unité de tous les chrétiens. Cette unité est exigée par Jésus Christ Lui-même: « Que tous soient un » (Jn 17,21).  Et faisant le constat que «tous les peuples forment, en effet, une seule communauté» (Nostra Aetatae,1), le dialogue inter-religieux a pour « tâche de promouvoir l’unité et la charité entre les hommes, et aussi entre les peuples » en examinant « d’abord ce que les hommes ont en commun et qui les pousse à vivre ensemble leur destinée. » (ivi.).
La paix soit avec vous! Tous ensemble, disons non à la violence!
6. Le Christ est venu rassembler tous les enfants de Dieu, grâce à une double réconciliation : nous réconcilier avec Dieu et nous réconcilier entre nous. Retenez que sans la réconciliation avec Dieu, la réconciliation entre les hommes est un feu de paille.
7. Chers Chrétiens, Musulmans, Croyants d’autres religions, Hommes et Femmes de bonne volonté, chers Jeunes, Vous savez tous, que dans nos choix nous conduisent soit vers le châtiment éternel et ou vers le bonheur éternel. Choisissons le bonheur éternel (Cf. Ps 1)!
8. A vous, Chrétiens, par Jésus-Christ, avec Lui et en Lui, laissez-vous réconcilier avec Dieu, Votre Père; réconciliez-vous entre vous, et ensuite vivez en paix avec les autres croyants, avec tout le monde. Soyez véritablement ce que vous êtes: « sel de la terre et lumière du monde » (Mt  5, 13.14). 
La paix soit avec vous! Tous ensemble, disons non à la violence!
9. A vous, Musulmans, de la descendance d’Abraham, réconciliez-Vous avec Dieu, le Tout-Puissant, le Miséricordieux; réconciliez-vous entre vous également. Vivez aussi en harmonie avec tous les non-musulmans. Ne permettez pas que l’Islam soit identifiée à la violence par des fanatiques.
La paix soit avec vous! Tous ensemble, disons non à la violence!
10. A Vous, Croyants des Religions Traditionnelles, autres religions et pratiques diverses réconciliez-vous avec l’Etre Suprême, avec les Ancêtres et les esprits bienfaisants! Réconciliez-vous entre vous et réconciliez-vous avec toutes les autres personnes que vous côtoyez.
La paix soit avec vous! Tous ensemble, disons non à la violence!
11. A vous, chers Jeunes, qui êtes l’avenir de notre pays, dites non à toute forme de violence; ne vous laisser pas vous instrumentaliser ni manipuler : ce serait mettre votre vie et celle des autres en danger. Sachez que sans réconciliation avec Dieu et entre vous, ainsi qu’avec les aînés, vous compromettez durablement votre avenir, car la haine, une fois semée dans le coeur, est difficile à déraciner. Tous ensemble, réconcilions-nous avec Dieu et réconcilions-nous entre nous.
La paix soit avec vous! Tous ensemble, disons non à la violence!
12. Individuellement, en famille, en communauté, au temple, à la mosquée, en paroisse, tous ensemble vivons la réconciliation avec Dieu et entre nous ! Dans tout milieu de vie, sans la réconciliation dans vérité, la vie perd tout son sens et devient un enfer. Ne trahissons pas notre foi. Si le ciel se ferme, personne ne pourra l’ouvrir ! Adorons Dieu Seul ! Lui et Lui Seul est digne de louange !
13. Espérant contre toute espérance, par des actes concrets conformes à la volonté du Créateur, en cette nouvelle année, dans notre pays, mettons-nous tous au travail — au nom de notre foi — afin de promouvoir pour tous la paix et la justice dans la vérité » et la charité  (Africae Munus, 1).
La paix soit avec vous! Tous ensemble, disons non à la violence!
Que Marie, Notre Dame du Gabon, Mère de l’Eglise, Mère de tous hommes et Reine de la Paix, intercède pour le Gabon et tous ses habitants; qu’Elle nous soutienne dans toutes nos démarches pour la réconciliation, la Justice et la paix dans l’unité.
Avec notre bénédiction apostolique,
Donné à Libreville, le 22 janvier 2017, 
Les Evêques du Gabon.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s