Le Cardinal Bergoglio : trois ans de papauté

 

Si le soir du 13 mars 2013 porte dans l’histoire l’élection d’un souverain pontife venu de terre lointaine ‘ il n’en demeure pas moins qu’il est un Pape aimé aussi bien par les

francois

Pape François 

catholiques  que bien d’autres. la date du 13 mars 2016  lui a donné de célébrer les Noces de Froment. De manière ordinaire,  c’est celui qui célèbre son anniversaire qui reçoit des présents, pour François c’est tout autre sans doute habité par le principe évangelique de Joie: “ Il y a plus de joie à donner qu’à recevoir”. Aussi, au terme de la prière mariale de l’Angélus, il a fait distribuer gratuitement un Evangile de poche aux fidèles rassemblés place Saint-Pierre. Ce n’est pas la première fois qu’il manifeste une telle génerosité.  Cette fois, il s’agit de l’Evangile de saint Luc lu chaque dimanche de cette année liturgique. L’édition a été intitulée “l’Evangile de la miséricorde de saint Luc“. En effet, c’est saint Luc qui a rapporté la phrase de Jésus: “Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux“, qui a inspiré le thème du Jubilé de la miséricorde.

Chaque copie contient également un extrait de la bulle d’indiction du jubilé, la prière pour l’année sainte, et la liste des œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles. Le Pape en maitre de laboratoire n’apas manqué de donner une consigne aux pélerins: “Ce serait beau que vous les appreniez par cœur, comme cela, c’est plus facile pour les faire!“. Que retenir de l’enseignement du Pape en ce jour de sa troisième année de papauté? outre l’invitation de ne pas oublier de prier pour lui. Le pape a donné un enseignement partant de la page del’Evangile procclamée en ce 5 ème dimanche de careme, année C qui présente  le récit de la femme adultère. Le pape a expliqué que cette femme “nous représente tous, pécheurs, c’est-à-dire adultères devant Dieu”. L’expérience de cette femme “représente la volonté de Dieu pour chacun de nous: non pas notre condamnation, mais notre salut à travers Jésus ». Dieu “ne nous identifie pas au mal que nous avons commis, mais veut nous libérer (…). Il veut que notre liberté se convertisse du mal au bien, et cela est possible, vraiment possible avec sa grâce“.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s