Un point sur le baptême :

imageAvec la célébration de la fête du baptême de Notre Seigneur Jésus Christ qui clôt le temps de noël nous avons comme invité Yves Edgard Pambo , Prêtre  du diocèse de Mouila et Professeur à l’université catholique de Yaoundé.

  • 1. A QUOI NOUS ENGAGE LE BAPTÊME ?

Le baptême est la porte d’entrée dans la vie chrétienne. A partir du moment où nous sommes baptisés, notre mission ne consiste plus à nous poursuivre des mondanités, telles que avoir du succès aux yeux des autres, gagner beaucoup d’argent, devenir célèbre et puissants, ou profiter au maximum des plaisirs que nous offre le monde. Ce sont là des objectifs que poursuivent les païens. Mais nous qui sommes chrétiens, nous avons deux autres objectifs, et toutes nos activités doivent tendre vers la réalisation de ces deux objectifs.

2. A QUOI NOUS ENGAGE LE BAPTÊME ?

Le baptême est la porte d’entrée dans la vie chrétienne. A partir du moment où nous sommes baptisés, notre mission ne consiste plus à nous poursuivre des mondanités, telles que avoir du succès aux yeux des autres, gagner beaucoup d’argent, devenir célèbre et puissants, ou profiter au maximum des plaisirs que nous offre le monde. Ce sont là des objectifs que poursuivent les païens. Mais nous qui sommes chrétiens, nous avons deux autres objectifs, et toutes nos activités doivent tendre vers la réalisation de ces deux objectifs.

3. SOMMES-NOUS TOUS FILS E T FILLES BIEN -AIMÉS DU PÈRE ?

Par notre baptême, nous avons reçu à notre tour cette parole de Dieu en notre faveur, par le ministère de l’Eglise : Dieu a dit à chacun de nous, Dieu dit aujourd’hui à chacun de nous « C’est toi mon fils bien-aimé ; c’est toi ma fille bien-aimée. En toi j’ai mis tout mon amour. » Grâce à Jésus, je suis, nous sommes devenus enfants de Dieu. C’est un don. Mais ce don fait à notre baptême, il faut l’activer, le rendre actif et fécond par notre liberté. Comment faire ? En nous comportant avec Dieu comme des enfants, comme des fils et des filles. Saint Paul nous en donne la définition dans la lettre aux Romains : « Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont enfants de Dieu. » (Rm 8,14) Vivre de notre baptême, vivre en enfants de Dieu, c’est nous laisser conduire par l’Esprit Saint. C’est prendre la main de Jésus et avancer à son rythme.

4. EXISTE -T-IL DES   OBJECTIFS DE LA VIE CHRETIENE?

Affirmatif , ils sont deux:

– D’abord la sainteté: la sainteté, c’est ce que nous, nous appelons le bonheur. Elle consiste à observer la loi morale dont Dieu a doté la nature humaine : les dix commandements et les enseignements de l’Eglise en matière de mœurs.
– Deuxièmement, tendre vers la sainteté, cela suppose de grandir dans l’amitié avec Jésus Christ par la prière quotidienne, les sacrements, et nos efforts pour suivre son exemple. Cette recherche de la sainteté est le but principal de chaque chrétien, et pas seulement des prêtres, des moines et des religieuses.

5. QUI A T-IL LIEU AU BAPTÊME DE JESUS ?

La foule est prête à écouter le baptiseur et même à le suivre… Mais Jean Baptiste désigne le Messie, Lui baptisera dans l’eau et le feu. Le libérateur tant attendu est là, proche, accessible. Un homme perdu dans la masse, discret jusqu’à l’incognito, solidaire du peuple dont il épouse la démarche et les rites.
Mais dans l’Evangile, véritable langage codé, truffé d’allusions à la mémoire du peuple d’Israël, les symboles tiennent une place prépondérante. Les cieux qui s’ouvrent expriment chez Isaïe l’intervention de Dieu, qui promet une nouvelle intimité entre lui et les êtres humains. L’Esprit qui descend comme une colombe se retrouve déjà dans la Genèse quand l’Esprit de Dieu planait sur les eaux. Et c’est une colombe que Noé libère après le déluge pour s’assurer que la terre est sèche et que Dieu a refait un monde nouveau. Il en est de même pour la voix, la parole, voix de Dieu lors de la première création, parole de Dieu qui crée Adam, parole de Dieu qui présente en Jésus une création nouvelle : « C’est toi mon Fils : moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ». Le baptême de Jésus apparaît donc comme une investiture. Il est proclamé et reconnu Fils.

Merci très cher professeur Yves Edgard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s