2ème Dimanche de carême Année B : Laissons-nous transfigurer par la lumière de l’Evangile

TEXTES DE CE DIMANCHE

                                                                                           Genèse 22, 1…18 : Dieu met Abraham à l’épreuve

transfigurationPsaume 115 : Je marcherai en présence du Seigneur sur la terre des vivants.

Romains 8, 31-34 : le sacrifice du Fils.

Marc 9, 2-10 : la Transfiguration

En méditant les lectures de ce dimanche nous pouvons découvrir que nos projets personnels ne coïncident pas souvent avec les projets de Dieu. Chacun de nous en a surement fait l’expérience, et même nos pères dans la foi n’en ont pas été épargnés. Nous vous proposons de nous arrêter un moment sur l’épisode du sacrifice d’Isaac. Le Seigneur avait promis à Abraham une descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et le sable de la mer. Mais Abraham dans sa vieillesse n’avait pas de fils de sa « vieille femme » Sara, il eut fallut l’intervention de Yahvé pour que celle-ci donne naissance à un unique enfant : Isaac. Cela était déjà réconfortant pour Abraham, car enfin, bien qu’étant son seul fils, celui-ci pouvait garantir le début de cette descendance que lui avait promise Yahvé. Mais voilà que ce même Yahvé lui demande ce fils en sacrifice. Pour Abraham comme pour nous aujourd’hui cela est bouleversant, car on se dit on ne peut pas nous donner quelque chose et nous l’arracher de nouveau. Bien qu’ayant ce projet de faire de son fils le garant de la descendance, Abraham se plie à la volonté de Dieu. Il obéit à Yahvé en mettant toute sa confiance en lui au prix même de la vie de son fils. Mais Dieu qui connait tout a vu le cœur sans partage de son serviteur et a épargné la vie de l’enfant. Abraham nous enseigne ainsi à suivre la démarche de l’obéissance à Dieu quelque soit notre attachement à nos projets personnels.

Dans l’Evangile il s’agit de la même situation. En recadrant le contexte, on se rend compte qu’il peut sembler que les Apôtres voient en Jésus un Messie qui devrait venir libérer Israël de la domination romaine et faire de cette nation la plus forte du monde. Chacun avait surement des projets d être dans le gouvernement que jésus formerait après avoir renversé le pouvoir en place. Aussi, lorsque nous lisons les textes qui précèdent cet épisode de la transfiguration, nous découvrons que Jésus avait annoncés à ses disciples sa passion, sa mort et sa résurrection. Cela était inconcevables pour eux car ils s’étaient déjà fait une idée sur le Messie qu’il attendaient. Aussi quand il leurs parle de résurrection ils sont tous perdus et confus. En effet, l’épisode de la transfiguration est en quelque sorte un moyen pour Jésus de révéler sa Gloire, sa Majesté qui n est pas celle qu’ils attendaient. Cette gloire de la résurrection est proposée à tout disciple car elle procure la joie éternelle avec Dieu. C est pourquoi Pierre ne peut que dire à Jésus : « Qu’il est beau que nous soyons ici, dressons des tentes… ». La vie de la résurrection ne peut que susciter en nous le désir d’y demeurer éternellement.

Une fois de plus nous comprenons que parfois il nous arrive d être aveuglés par nos projets personnels et que nous avons besoin d’être transfigurés par la lumière du Seigneur, cette lumière que nous offre sa Parole. Qu’en ce deuxième dimanche du temps de carême, nous nous efforcions d’illuminer nos projets par la lumière de l’Evangile, ainsi le Seigneur sera toujours pour nous comme le disait l’exhortation de St Paul dans la deuxième lecture

Abbé Gildas KOMBILA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s